Translate

dimanche 5 avril 2015

salvador Dali



Dali : le destin d'un génie ...

Comment le définir ?
Comment le comprendre, ?

Tout d'abord, savoir que son lieu de naissance, de part sa situation ,  son climat, sa lumière et ses coutumes devaient sceller le parcours du Maître ...
Son héritage génétique et familial lui ont légué cette passion chevillée au corps.
Ses rencontres amicales et amoureuses l'ont guidé sur le chemin de la créativité 
Cette passion qui l'animait, son originalité, en font un peintre  qui marque l'histoire de la peinture.
Ses Maîtres de référence : Michel Ange, Vélasquez et Léonard de Vinci.
Ses grands projets, à force de ténacité et de persévérance, il les as réalisés  pour le bonheur de ses admirateurs. Il laisse une belle collection dans les Musées qu'il a créés sur le sol de cette belle Catalogne ... 


  • Son lieu de naissance Figueras, dans l'Ampourdan ... Un écrin de verdure et de vergers où poussent des amandiers, baignant dans les effluves des orangers et la couleur bleutée des oliviers dont on extrait le nectar précieux ainsi que les pins torturés par la tramontane, la lumière intense du ciel inondé de soleil ainsi que le bleu de la mer ...  toute l'essence de celui qui allait devenir le Maître Dali ... 
  • Ce village de pêcheur avec sa vie locale et ses coutumes, les habitants et voisins qu'il côtoie sont source d'inspiration créatrice ...
  • Son père lui transmet sa passion pour les maisons aux murs blanchis à la chaux et la proximité de la merpermettant de vivre les pieds dans l'eau ...
  • Sa mère est une femme cultivée qui lègue assurément la fibre et la sensibilité artistique au petit Salvador depuis sa tendre enfance.
  • Il trouve sur son chemin les plus grands : Garcia Lorca, Busnuel ...Mais aussi Paul Eluard alors compagnon De "Gala" ...  cette rencontre devait donner à son destin un tournant décisif car elle devient peu après "Sa Mûse" jusqu'à son dernier jour ...
  • Ses maîtres : par affinité et de part son école il dessine et peint dès son plus jeune âge et découvre plus tard les différents courants : impressionnistes, futuristes, pointillistes, et cubistes avant de devenir le peintre surréaliste que nous connaissons. 
  • Le Musée Théâtre Dali de Figueras :  un lieu de mémoire  et de concentration des oeuvres de l'artiste et un immense lieu surréaliste. Le Maître y repose en toute sérénité dans un décor qui est le sien.
  • Le château de Pubol qui fut le refuge de sa Muse Gala dans la vie et dans la mort, un haut lieu où il rend hommage à cette dernière et où il aime à se retirer pour méditer sur le sens de  l'existence et les questions de la disparition des êtres.
  • La maison de Port Lliga à Cadaquès composée de sept maisons de pêcheurs et élaborée par Gala et Dali entre 1930 et 1970, ils tombèrent littéralement amoureux de ces lieux ... 



Je vous propose de vous plonger dans l'univers Dalinien qui est Extra-Formidalifique !!! Avec ... cerise sur le gâteau ... la voix de notre ami +Shankar Prat vous parlant de Gala, la Muse du Maître 



_________________________________________________________

Le Maître Salvador Dali :  Salvador Domingo Felipe Jacinto Dali i Domènech





Naissance le 2 mai 1904 à Figueras, 
dans ce décor typique et coloré de Catalogne.
 Sous le signe tu taureau ... tout une symbolique !!!



La proximité de la mer ainsi
 qu'une généreuse végétation
 vont sans doute inspirer
 le jeune Salvador  en pleine 
évolution créatrice....
Son père, Notaire de Cadaquès 
lui donne la passion des 
maisons aux façades blanches.  


Sa mère, une femme cultivée,  lui lègue assurément sa fibre artistique naturelle.
Le village de Cadaquès, village de pêcheurs  est animé par une activité intense. Foires et fêtes locales réunissent les habitants du coin qui se retrouvent et s'activent dans un arc en ciel de couleurs.
Dès son plus jeune age, celui qui allait devenir le grand Maître Dali, peint des affiches et des tableaux  joyeux et colorés en prenant les habitants qu'il côtoie pour modèles.

En 1918 il participe à sa première exposition à Figueras dans  le décor du théâtre municipal  et fait forte impression auprès de la critique. Il n'a alors que 14 ans ...
Ce n'est qu' un an plus tard qu'il publie  des textes sur les grandes figures de la peinture, ainsi qu'un recueil de poèmes "quand les bruits s'endorment "  

1921:  décès de sa mère et l'admission à l'école des  Beaux Arts de Madrid ( San Fernando) il rencontre et se lie d'amitié avec Gabriel Lorca et Buñuel ... mais c'est en 1923 qu'il conteste la capacité à enseigner de ses maîtres et qu'il est expulsé de l'établissement, c'est cette même année qu'il est incarcéré à Gérone pour raisons politiques ... Entre temps c'est en 1927  il effectue son service militaire, écrit le manifeste jaune, réalise en collaboration avec Buñuel "Le chien andalou" et rencontre le groupe des surréalistes ...

Ce jeune homme possédant déjà un fort caractère avance sur le chemin qui va être le sien ...entre 1925 et 1929 entre rencontres heureuses, ( Picasso lors d'un passage à Paris ... Lorca, Miro, Buñuel )  et créativité débordante dans le domaine pictural, littéraire et cinématographique vont sceller son destin.
Une rencontre cependant doit bouleverser entièrement sa vie : Paul Eluard et sa femme Gala ... Ils tombent littéralement amoureux l'un de l'autre jusqu'à leur dernier jour ... ce qui provoque une césure définitive avec son père ... 

C'est en 1930,  lors d'un séjour à Port Lliga, près de Cadaquès, que Gala et Dali achètent une maison de pêcheur, puis deux, puis trois et ce, jusqu'à sept ...  ce fut le début de ses grands projets et les travaux d'aménagement se poursuivirent jusqu'en 1970 ... 





Je ne saurais que trop vous conseiller si vous êtes de passage dans ce coin de Catalogne la visite du village et de cette maison encore habitée par l'âme de ses brillants propriétaires ... c'est une découverte de l'Univers de cet artiste et de sa Muse qui surprend et enchante à chaque nouveau pas 

La vidéo qui suit avec la voix de +Shankar Prat en donne un bel aperçu ...     





Il enchaîne : expositions avec les surréalistes, écrits d'ouvrages et d'articles dans la revue "Le minotaure", puis c'est la cassure avec le groupe suite de divergences avec  André Breton  qui n'approuve pas "l' énigme de Guillaume Tell "au salon d'automne ,  et enfin une exposition à New York qui remporte un succès triomphal


 1936, à 1938 : La guerre d'Espagne ravage le pays  et notre génie ayant le goût de la pantomime, lors d'une conférence, apparaît dans un scaphandre où il manque de s'étouffer faisant ainsi la une du Times ... 
Scénario pour les Marx Brothers, rencontre avec le grand psychanalyste Sigmund Freud, jugement ordonné par André Breton  pour déclarations intempestives concernant le Chancelier Hitler ... 

Cet anagramme attribué par André Breton ..." AVIDA DOLLARDS "  à Salvador Dali marque des relations définitivement brisées avec les surréalistes ... mais l'aventure continue car notre original écrit et fait éditer "Déclaration d'indépendance de l'imagination et des droits de l'homme à sa propre folie" ...


C'est en 1940 que Gala et Dali s'exilent à New York jusqu'en 1948 ...
S'enchaînent alors, expositions, parutions de livres, projet de film avec Walt 
Disney et de grandes toiles mystiques 1961, un ballet "Gala " avec Maurice Béjart à Venise, les opérations et créations voient le jour à la vitesse Grand V 



Mais pour le plaisir je vous propose 
cette vidéo  issue de l'association Dali 
Disney ... ce petit bijou est  un enchantement  ...
"Destino "














*********************************************************


Apologie d'une icône



C'est 1949 que Gala et Dali reviennent s'installer en Europe. l'artiste fait des décors  pour Visconti et Peter Brooks et attaque sa série de "Madones  de Port Lliga" 

En 1952 il expose à Venise et Rome et un an plus tard il anime une triomphante conférence à la Sorbonne "phénoménologie de méthode  paranoïaque "

Puis ce sont  des expositions à la National Gallery (Washington), composition de grandes toiles mystiques, mythe tragique de l'Angélus de Millet, et l'importance de la gare de Perpignan dans son Univers ( ses plus grandes idées lui venant lorsqu'il se retrouve dans ce lieu ) ...

Grande rétrospective au Musée Seibu à Tokyo, il reçoit la grande croix d'Isabelle la Catholique. Puis parution de " Journal d'un génie " 

En 1969 il caresse le rêve de devenir propriéraire du château de Pubols pour abriter l'intimité et la tranquillité de sa Muse Gala  qui le lui as demandé ...
cette ancienne maison fortifiée devient le refuge et le symbole de l'empreinte de Gala, un rien aristocratique et surréel marquant les lieux à jamais .  Elle s'y retire et y vit désormais jusqu'à son dernier jour...


Mais il est un grand projet qui tient au coeur de l'artiste ... La création d'un haut lieu pour abriter l'ensemble de son oeuvre. Et c'est vers l'ancien théâtre de Figueras qu'il se tourne tout naturellement et ce pour plusieurs raisons : cet établissement a accueilli sa première exposition lorsqu'il avait quatorze ans et il se trouve immédiatement en face de l'église où il a été baptisé.




Cependant, ce n'est pas chose simple car ce Théâtre ayant subit la guerre civile est en ruines ... Mais à force de ténacité et de volonté, c'est en 1970 que les travaux peuvent enfin commencer... notre homme est du signe taureau souvenez vous ...  c'est sous sa surveillance et ses aspirations  que l'édifice put être inauguré en septembre 1974 ...









Ce Musée Théâtre est un lieu étonnant où l'on retrouve tout le concept  de l'artiste. La scène est devenue cour intérieure, le ciel est dominé par une coupole réticulaire, La Cadillac se trouve en dessous de la barque de Gala d'où s'écoulent des larmes ... 


Une importante collection de tableaux du maître y est installée ainsi que ça et là au fil des couloirs des statues et une importante collection de bijoux y a trouvé tout naturellement sa place...








Si je ne devais citer qu'un lieu parmi ceux qui se trouvent dans les murs de ce Musée ce sera le salon Mae West 





Je vous laisse découvrir ce qu'est cette pièce au moyen d'une photo qu'un ami a bien voulu me céder ... dans la configuration , le fauteuil est bouche, les tableaux sont yeux ... 

Cette conception artistique et géniale accueille chaque année un nombre considérable de visiteurs et je n'en ai pas entendu un qui ne sois pas revenu enchanté de cette visite ...

Les palmes n'ont pas fini de tomber et c'est en 1979 que notre homme assiste à une grande rétrospective au centre Georges Pompidou à Paris puis à la Tate Gallery de Londres  

Le 10 juin 1982 Gala disparaît et  repose désormais au château acquis pour elle, cela coïncide avec la nomination de Dali au titre de Marquis de Pubols ...

Un an plus tard le parfum Dali est créé et c'est une nouvelle rétrospective qui a lieu à Madrid, puis à Barcelonne.

Dali est gravement brûle par l'incendie de sa chambre en 1984 au chateau où repose Gala où il s'est lui même retiré dans l'ombre de sa Muse ... 

C'est par un 23 janvier en l'année 1989 qu'il s'éteint dans les murs de la tour Galatée où il a emménagé depuis le malheureux incendie de sa chambre.

Il repose dans les murs du Musée Théâtre de Figueras. Il a légué l'intégralité de ses biens et de son oeuvre  à l'Etat espagnol.  Celui qui a bousculé le monde de la peinture par son originalité et son génie vient de partir au paradis des peintres , mais pas seulement, c'est le monde de l'art en général qui est en deuil, L'élevant ainsi au rang d'icône ... 



Et pour rendre un hommage à ceux qui travaillent à l'ombre dans leur atelier avec pour ligne d'horizon une Muse qui pose ... rien de mieux que notre Ami +Shankar Prat pour illustrer et conclure cette page ...