Translate

samedi 28 mars 2015

Méditation sur les "non dits" de +Shankar Prat


Notre   Ami +Shankar Prat dans tous ses états ...


 Juste un petit montage réalisé à partir de photos des tableaux  de son portrait ...
 Et quoi de mieux pour le représenter qu'un magnifique texte écrit de sa plume poétique ...  Pour vous : 
" Les non dits "
"Tous ces mots qui, dans ta procédure
tu as décidé de faire prisonniers,
tu leur as inventé une cellule,         
tu as pris la place du geôlier. 

Tu les as privés de lumière
eux ont absout ta sérénité.
Ne t'ont ils pas mis des oeillères,
pour mieux créer ton anxiété ?

Toutes ces phrases qui bourdonnent
dans ta tête font tant d'écho,
elles te poursuivent et te klaxonnent,
elles sont aussi dangereuses que les autos.

Elles te frôlent et te menacent,
prennent ton cerveau pour un parking,
dis leur d'aller stationner en face,
remets de l'ordre dans dans ton planning.

Fais sortir les mots que tu séquestre
parles en aux arbres et aux oiseaux.
N'attends pas la Saint Sylvestre,
libère toi de ce fléau.

Lorsque tu auras retrouvé ton calme, 
et que la paix sera revenue, 
tu verras que personne n'a eu les palmes
pour des peines entretenues .... 

Shankar Prat.


Belles paroles de sagesse ...  En effet, ne sommes nous pas quelquefois victimes de certaines pensées qui nous empêchent de vivre pleinement le présent en toute sérénité ?
Ces paroles écrites noir sur blanc nous allons les écouter par la voix apaisante de Notre Ami  qui les as pensées et mises en musique ...



Voilà pour aujourd'hui ... J'avais envie d'ouvrir une parenthèse en chanson.


§§§§§§§§§§§


Il est des êtres comme des choses
Ce qui meurt un jour renaîtra. 
Images qui se superposent,
 la trame tu reconnaîtra

Errant sur ce quai de gare,
dans la brume des souvenirs,
 lorsque croisant ce regard, 
j'ai pu voir ton sourire.

Ton visage au sien se mêle,
ce brouillard des existences,
la mémoire  si rebelle,
 n'offre que résistance

Pensées comme poussière
c'est le  bout  du chemin,
 et ce flou où je me perd
ne lâche pas ma main ...

Sur le quai des souvenirs,
j'ai laissé mes bagages,
je vais pouvoir partir
vers ce lointain voyage...


Modestement ... Mathilde Avril